Stucs modernes

Origine des stucs modernes

De nouvelles applications illustrent cette technique issue de l’Antiquité, qui se développe non seulement lors d’interventions sur d’anciens ouvrages mais, surtout, dans la décoration.

C’est un mot magique synonyme de finition prestigieuse, de tradition, de savoir-faire et de beauté, les stucs gardent au fil des siècles toutes leur richesse. Des palais vénitiens aux intérieurs modernes minimalistes, ils s’intègrent partout, jouant avec la lumière et mettant en valeur les moindres détails des intérieurs.

Catégories de stucs

Il existe plusieurs catégories de stucs, qui se répartissent en deux grandes familles selon que le liant est de la chaux, ou le plâtre. L’évolution des matériaux et la recherche des industriels permettent de réaliser des stucs à partir d’enduit fin.

Stucs à la chaux

  • Montavano : Appliqué avec un couteau pour écraser la pate qui vont petit à petit ressortir et donner au ferrage final un aspect légèrement marbré absolument remarquable.
  • Grassello : C’est le seul stuc où l’on voit le sous-enduit à la chaux.
  • Marmorino : C’est une succession d’enduit de chaux ayant une charge de plus en plus fine et un dosage en chaux de plus en plus fort
  • Stucco Lustro : Ce stuc est un « marmorino simplifié » qui permet, à l’inverse du marmorino de fortes colorations. Les passes finales sont donc moins dosées en chaux, ce qui donne de la « place » aux pigments. La finition est ferrée puis cirée.

 

Stuc marbre et stuc pierre traditionnel

Développé par les vénitiens au 16ème siècle, c’est l’imitation parfaite du marbre. La technique n’a subi aucune modification depuis. Plâtre encollé ultra fin, pigments.Le stuc pierre marche dans la même logique que le stuc marbre. La différence est le rajout de charge.